16 h 15 à 17 h 45

Activités au choix (2/2)

Le 20e siècle a été marqué par de nombreuses révolutions du monde du travail avec le développement de l’industrialisation, puis le développement du secteur tertiaire au sein des entreprises et plus récemment le développement de l’entrepreneuriat.

On ne conçoit plus le travail dans nos vies comme nos parents pouvaient le concevoir. Comment pouvons nous imaginer la place du travail dans les sociétés futures? Est-ce que les redéfinitions du monde du travail à venir tendront à réduire les inégalités sociales qui existent aujourd’hui sur un marché du travail qui s’étend de plus en plus aux sphères privées? Comment la dimension intergénérationnelle vient questionner les méthodes de fonctionnement et d’accès au marché du travail?

Cette table ronde sera l’occasion pour vous de questionner les experts et expertes présentes sur le monde du travail qui vous attend!

Animation

Raymond Munger
Professeur d’économie et coordonnateur Du département de sciences sociales au Collège de Maisonneuve

Raymond Munger détient une maîtrise en sciences économiques de l’Université de Sherbrooke ainsi qu’une formation complémentaire en pédagogie et en développement économique local de la Téluq. Auteur et coauteur de trois ouvrages en économie, il enseigne dans le réseau collégial depuis 1985 et au Collège de Maisonneuve depuis 1997. Cette expérience professionnelle de base, complétée par la réalisation de stages à l’étranger, la coordination des équipes de professeurs et l’élaboration des programmes d’étude, en font un témoin privilégié de l’évolution du marché du travail dans le monde industrialisé et en développement.

Panelistes

Jonathan Falardeau
Co-fondateur Le Tiers Lieu de Laval

Jonathan Falardeau est ingénieur gradué de l’École Polytechnique de Montréal et titulaire d’un MBA de HEC Montréal.  Il cumule plus de douze années d’expérience en TI, plus spécifiquement en développement logiciel et en gestion de projet.  De 2011 à 2017, il travailla pour Pyxis technologies où il a développé une spécialité en pratiques agiles.  En 2015, il pilota la création du programme d’investissement de Pyxis dans des entreprises en démarrage.  Suite à cette expérience, Jonathan a cofondé Le Tiers Lieu, un espace de travail collaboratif qui a ouvert ses portes le 1er mai 2017 à Laval.  Le Tiers Lieu vise, avant tout, à exploiter l’intelligence collective de ses membres pour soutenir l’ensemble de sa communauté. À cet effet, il travaille avec sa communauté afin d’y faire émerger des synergies inattendues entre acteurs improbables.

Alexandre Berkesse
Entrepreneur social – chercheur et enseignant en management (quête de sens, entreprises libérées)

Alexandre Berkesse est un entrepreneur social qui s’engage particulièrement dans le mouvement de réappropriation, par les citoyens, de leur autonomie politique. Il enseigne le séminaire d’analyse critique du capitalisme à HEC Montréal, réalise un doctorat en philosophie sur les potentialités d’émancipation des jeunes professionnels au travers des discours de « quête de sens » et anime des ateliers de philosophie dans les organisations publiques et privées mais aussi sous forme d’éducation populaire.

Claudia Beaudoin
Chargée de projet à l’Institut du Nouveau Monde

Claudia Beaudoin collabore principalement aux mandats jeunesse de l’organisation, dont les écoles de participation citoyenne ainsi que les dossiers portant sur la thématique du vivre ensemble. Elle coordonne la Démarche jeunesse sur le vivre ensemble de l’INM; une vaste démarche délibérative de deux ans qui met à l’avant-plan le vivre ensemble et qui mobilisera près de 2 500 jeunes du Québec. De plus, elle est responsable de la mise en oeuvre de la Conversation publique sur la solidarité et l’équité intergénérationnelles; un processus public, participatif et délibératif de deux ans sur les enjeux d’ordre intergénérationnel au Québec.

Rudy Humbert
Conseiller – entrepreneneuriat, volontariat et bénévolat, Réseau des carrefours jeunesse-emploi (RCJEQ)

Formé en France en économie internationale sur les questions de développement humain et en économie sociale et solidaire, Rudy met un point d’honneur à trouver des réponses locales à des enjeux globaux. Investi dans le développement des capacités d’agir des jeunes de tout horizon, il rejoint le RCJEQ début 2017. Il travaille notamment sur l’insertion socioprofessionnelle des jeunes et le développement de leur plein potentiel aux travers de l’entrepreneuriat et de l’engagement citoyen.

L’actualité québécoise récente est marquée par un phénomène de banalisation des discours d’extrême droite. Au cours de cette table ronde, nous allons questionner le point de vue de spécialistes, qui pourront nous donner des outils afin d’expliquer et déconstruire le processus de banalisation des discours haineux. Cela pourra aussi être l’occasion de partager des idées d’actions pour mieux informer la population des risques de cette banalisation des discours.

Cette table ronde sera l’occasion de venir vous informer pour mieux débattre sur la déconstruction des discours d’extrême droite.

Animateur

Jérôme Champagne
Professeur en sciences politiques

Jérôme Champagne est titulaire d’une maitrise en science politique (UQAM) avec une spécialisation sur les questions de la citoyenneté et des théories de la démocratie. Il enseigne la science politique au Collège de Maisonneuve depuis 2008.

Il agit à titre de vulgarisateur et de conférencier sur la question de la radicalisation violente et du vivre ensemble dans les institutions d’enseignement. Il donne des conférences sur le sujet adaptées aux différents publics que sont le personnel cadre, le personnel enseignant ainsi que les étudiants de niveaux secondaire et postsecondaire.

Il s’est aussi impliqué dans le projet de recherche-action du Collège de Maisonneuve en 2015-2016 intitulé « Les étudiants face à la radicalisation religieuse conduisant à la violence : mieux les connaître pour mieux prévenir ». Il collabore aussi régulièrement, à titre de formateur, avec l’équipe RAPS (Recherche et Action sur les Polarisations Sociales).

Panelistes

Benjamin Ducol
Responsable de l’équipe de recherche du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV)

Benjamin Ducol, Ph.D est responsable de l’équipe de recherche du Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence (CPRMV). Titulaire d’un doctorat en science politique de l’Université Laval et d’un postdoctorat en criminologie de l’Université de Montréal, Benjamin Ducol est chercheur associé au Centre international de criminologie comparée (CICC), ainsi que membre du réseau pancanadien Canadian Network for Research on Terrorism, Security & Society (TSAS). Ses travaux de recherche portent sur les radicalités militantes liées au jihadisme, les processus de radicalisation à l’ère du numérique, les enjeux de prévention de la radicalisation menant à la violence et les mobilisations de victimes du terrorisme. Il a publié les résultats de ses travaux de recherche dans plusieurs chapitres de livre et revues Terrorism and Political Violence, Media, War and Conflict, Sécurité et Stratégie ou encore Journal for Deradicalization. Il est également l’auteur de plusieurs rapports gouvernementaux (Québec et Canada) sur les phénomènes de radicalisation et de terrorisme, ainsi que leur prévention.

Maxime Fiset
Chargé de projets au Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence

Maxime Fiset est chargé de projets au Centre de prévention de la radicalisation menant à la violence. Skinhead néo-nazi repenti, anciennement organisateurs de mouvements d’extrême-droite au Québec, il a acquis lors de ses études en science politique à l’Université Laval un recul sur son passé qu’il emploie pour lutter contre l’engagement violent et les discours haineux. M. Fiset opère, en marge de son travail, une veille sur les divers mouvements extrémistes non-religieux au Québec, ainsi que sur la mouvance « alt-right ».

Amal Hamich
Coordonnatrice de la campagne Non à la haine

Chargée de projet engagée au-delà des frontières, mon implication dans la lutte contre les discours haineux, a conduite Amal de Bruxelles à Montréal où elle exerce aujourd’hui les mandats de coordonnatrice et formatrice Non à la haine auprès des Offices Jeunesse Internationaux du Québec.

Au cours de ces dernières années, elle a co-développé des projets centrés sur la sensibilisation, le développement de l’esprit critique et le jeune en tant qu’acteur citoyen de sa communauté. Ces projets ont pour moteur le respect des droits humains et sociaux par le biais de l’éducation.

Habig El-Hage
Ph.D. 
Intervention sociale et interculturelle

Habib El‐Hage est spécialisé dans le domaine des relations interculturelles. Ses intérêts portent sur les pratiques de prévention et d’intervention en milieux multiethniques. Il est chercheur associé au Centre de recherche sur l’immigration, l’ethnicité et la citoyenneté (CRIEC) et membre de l’équipe Migration et ethnicité dans les interventions en santé et en services sociaux (METISS) du CIUSSS du Centre-Ouest-de-l’Île-de-Montréal. Il est intervenant social au Collège de Rosemont et chargé de cours au programme de maîtrise en médiation interculturelle à l’Université de Sherbrooke. Il collabore à plusieurs recherches portant sur la radicalisation. Il a fait paraître plusieurs actes de colloques portant notamment sur les radicalisations, l’intervention auprès des jeunes en contexte de diversité et le racisme.  Ces recherches actuellement portent sur  les stratégies identitaires des jeunes LGBTQ racisés et les violences basées sur l’honneur. Son ouvrage sur l’intervention interculturelle en milieu collégial paraitra sous peu.